Un garçon d'Italie
Mon polymonde
Autour de ma pierre, il ne fera pas nuit
Lac
Collectif Rêve Concret

Un garçon d'Italie

Lorsque Mathieu Touzé s’est rapproché de moi pour me présenter son désir d’adapter Un garçon d’Italie au théâtre, j’avoue m’être montré dubitatif. D’abord, parce que le texte en lui-même me semblait ne pas obéir aux lois du théâtre. Ensuite, parce que Mathieu est si jeune (la jeunesse n’est ni un péché, ni un handicap, elle peut parfois témoigner d’un engouement mal placé).

Mais le projet qu’il m’a exposé m’a convaincu, par sa singularité et par la qualité de la réflexion qui l’avait précédé. C’est donc sans appréhension et même avec gourmandise que je me suis rendu à Théâtre Ouvert, quelques mois plus tard, pour assister à la première représentation. Salle bondée, décor minimal, et d’emblée, trois corps, trois voix distinctes mais racontant la même histoire, celle d’un noyé que pleurent deux survivants, trois voix justes, puissantes, émouvantes.

Trois gestuelles, trois mouvements qui se répondent, se heurtent, se fondent, dans une habile scénographie. Trois incarnations qui donnent vie à mes mots. Le respect de ces mots, la fidélité au texte, et, au milieu, de véritables trouvailles, et notamment ces chansons populaires qui nous renvoient à nos propres intimités. A la fin, un tonnerre d’applaudissements, l’expression d’une gratitude. Et un auteur comblé, qui souhaite longue vie à ce spectacle.

Philippe Besson

Crédits

D'après le roman de Philippe Besson, Un Garçon d'Italie

Mise en scène et adaptation : Mathieu Touzé

Distribution :

toto

Pas de date pour ce spectacle.

Mon polymonde

Anne est handicapée physiquement et mentalement, elle est même polyhandicapée, "quelle polyvalence" ! Elle s'est installée dans son fauteuil pour regarder le spectacle. Qu'est-ce qu'il y a dans la tête de ce lutin ? Enfermées dans un huit clos, Anne et sa mère tentent de se comprendre, de se battre contre la dureté de leur quotidien qui les tue. Pour aimer Anne, il faut une patience d'ange et sa mère n'est pas un ange...

Pas de date pour ce spectacle.

Autour de ma pierre, il ne fera pas nuit

Une nuit, sous un été de plomb, six personnages vont être ramenés peu à peu à la vie. Ils ne choisissent pas de s’aimer. Ils s’infligent alors la douleur qui émane de la friction entre l’amour et la vie. Tout commence par un coucher de soleil comme un monde qui s’éteint. La température pèse comme une chape de plomb. Dan et Ivan cherchent à collecter assez d’argent pour s’enfuir dans un paradis contemporain qui pourrait être la Suisse. Pour cela, ils dépouillent la seule source de richesse : les cadavres. Un soir, la collecte tourne mal et Dan est tué. Cet événement est le point de départ d’une immersion dans cette famille étrange entre passé et présent, entre vie et mort. Le spectateur revit les moments clés de la famille : l’homosexualité du père qui se travestit et se prostitue ; les difficultés à s’aimer de Dan et Dolores ; l’insouciance brisée de Laurie et d’Ivan. Au lever du soleil, ils seront vivants… enfin presque, enfin peut-être, enfin certains...

Pas de date pour ce spectacle.

Lac

Lac, de Pascal Rambert, est l'histoire d'un groupe, de jeunes adultes qui travaillent ensemble pour faire du théâtre. Au milieu du groupe manque Thibault. A la découverte de son corps s'impose le silence. Le silence est rompu pour libérer les peurs, les sentiments, les attentes d'un futur anxiogène.

Pas de date pour ce spectacle.